«

»

Les troubles alimentaires

connaitre-troubles-alimentaire

Comprendre les troubles alimentaires

Les troubles alimentaires appelés troubles des comportements alimentaires (TCA), sont fréquent en France. Il s’agit de toutes les maladies dites psychopathologiques en rapport avec l’alimentation. Ainsi en France, les troubles des comportements alimentaires les plus fréquents sont l’anorexie et la boulimie qui touchent en majorité les femmes. Les répercussions de ces types de troubles sont visibles tant sur un plan social (obsessions alimentaires, solitudes …) que sur un plan médical (carences, perte de poids trop importante…). Afin de guérir des troubles alimentaires, il est nécessaire de consulter un psychiatre ou un psychologue, ce spécialiste mettra en place une forme de thérapie qui aidera le patient à lutter contre ses troubles.

psychologue en ligne

Posez votre question

question anti spam

6 - 4 =

Voici les troubles alimentaires les plus fréquents :

L’anorexie :

L’anorexie est un trouble alimentaire. Ce trouble est quelque peu différent de l’anorexie mentale. L’anorexie correspond à une perte de l’appétit.  En revanche, l’anorexie mentale correspond au fait de se priver de nourriture. Bien évidemment ce type de trouble mène à des conséquences plus ou moins importantes, il peut arriver que l’anorexie devienne chronique, c’est-à-dire que le patient une fois guérit de ses troubles peut retomber dans sa maladie. A long terme, l’anorexie mène à la malnutrition, de ce fait, dans les cas les plus extrêmes, le patient peut décéder par manque trop important de potassium. Un autre souci lié à cette pathologie est que le patient à une véritable obsession envers le poids et la nourriture, ce qui le conduit à certaines difficultés d’intégration sociale.

La boulimie :

Parmi les troubles alimentaires les plus fréquents il est souvent question de la boulimie. Ce type de pathologie correspond à une forme d’addiction alimentaire. Les individus boulimiques ingèrent une grande quantité d’aliments de manière répétitive jusqu’à l’écœurement et à une forme de culpabilité souvent caractérisée par un dégoût de soi. Ces épisodes boulimiques se présentent sous forme de crise que le patient ne peut gérer. Afin de lutter contre la boulimie, il faut contacter un psychologue ou psychiatre qui mettra en place une forme de thérapie visant à évacuer la boulimie. Il est également possible, en plus d’un suivi psychologique, de se rendre au sein d’association visant à aider les individus boulimiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>